cendres blog1

 

« A la fin il reste l’âme. La mort corporelle fait partie des lois imposées par le principe de vie même. Elle permet à la vie de se renouveler, de se transformer et d’accéder à un autre ordre d’être. Etant un arrachement elle est douloureuse. Mais la marche du Souffle vital se situe infiniment au-delà de la mort. Elle n’en finira pas de poursuivre sa Voie. »  François Cheng